Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #blaireaux tag

Primaire

Publié le par Ombre Grise

Vous devinez le jeu de mots. Oui, vous le devinez...

Nous assistons ici à un combat primaire entre une bande de clébards avides de pouvoir. C'est pathétique, mais après tout, c'est le jeu. Pourquoi pathétique ? La démocratie mérite qu'on s'implique, qu'on se mouille, qu'on se présente... Ouais, il y a une certaine noblesse à l'engagement politique... Là où je vois du pathétique, c'est dans le besoin de suffrage pour évacuer certains problèmes... Je peux citer Sarkozy, par exemple. Devenir candidat serait un moyen pour lui d'éloigner les juges. Un peu pareil pour Copé, encore que pour lui, c'est différent, il semble mis hors de cause de la plupart des affaires (il s'est mis en retrait suffisamment longtemps pour cela ! Un grand stratège quand on y pense...) Pour Poisson, il s'agit d'exister. Pour NKM c'est bien la même chose. Et puis ça fait plaisir aux femmes, d'avoir une candidate. Elles ne voteront pas pour elle, comme aux Etats-Unis, faut pas déconner, mais elles apprécient de voir une femme présente aux élections... Fillon y croit dur comme fer. Et d'après mon oreillette, il aurait remporté des voix suite à la 3ème émission de propagande estampillée "Républicains". Tant mieux pour lui, il fera sans doute un bon pourcentage. Inespéré pour lui, en tout cas !

Juppé, ancien délinquant officiellement condamné, le seul, apparaît comme une alternative sérieuse, et le favori des sondages... Il est pathétique également, car c'est l'élection de la dernière chance, pour lui. Après il sera trop vieux...

On verra bien, mais n'oublions pas que tout le monde peut voter. Et que rien que pour le faire chier, les électeurs de gauche ont pu choisir les autres candidats.

Sans compter la fraude. On se souvient des manoeuvres de Copé lors de l'élection du président de l'UMP. Son système, prouvé par une commission indépendante, ne lui a pas porté ombrage. Et pourtant ! Il y avait de quoi se retourner la couenne ! Mais non, pour ne pas décrédibiliser le parti, aucune poursuite n'a été intentée contre lui... Bien joué Copé. Saura-t-il renouveler un tel prodige contre son maître Sarko et le doyen Juppé ? Rien n'est moins sûr... les spécialistes de la magouilles lui sont largement supérieurs. J'espère vraiment qu'il aime administrer Meaux...

Tout ça pour dire, à quelques heures des résultats, que cette bataille fumeuse n'a d'intérêts que pour ceux qui se persuadent que le vainqueur sera le prochain président de la République. C'est peut-être vrai. Peut-être. 

Mais ce n'est pas une certitude, loin de là...

Voir les commentaires

A qui profite le crime ?

Publié le par Ombre Grise

Je ne suis pas adepte de la théorie du complot. Je vois ces théories comme des raccourcis bien pratiques pour tout mettre en doute et tout décrédibiliser. Quand on examine tout sous l'angle du cynisme et de la noirceur, on a toujours raison. Le monde nous donne rarement tort...

Les politiciens sont souvent des fonctionnaires sincères dans leurs intentions d'améliorer le quotidien de leurs administrés, je suis sûr...

Bon, ça c'est fait !

Maintenant, comment ne pas observer la côte de popularité du notre président avec un oeil suspicieux ?

Difficile, quand même. Ces attentats du 13 novembre, c'est du tout bon pour lui. Ca va sauver (un peu) le naufrage annoncé du 6 décembre. Bien sûr, le FN rafflera le plus gros de la mise, mais tout de même. La Grandeur Présidentielle s'est révélée dans une émotion lacrimale tout à fait compréhensible et formidablement gérée. Non, je ne dirais pas récupérée, même si ça sent fort la récup' !

Bref, depuis janvier, notre gouvernement n'a pas réellement pris de décisions pour lutter contre les terroristes. Fouiller les sacs à l'entrée des cinémas et des grandes surface, ça ne sert qu'à faire chier (et accessoirement rassurer) les badauds. Voir des militaires et des flics dans la rue, ça n'a jamais été une garantie de tranquilité. Et puis ça ne dure qu'un temps. Il faut bien retourner à la vie "normale"... et c'est là que les blaireaux frappent, nous l'avons constaté.

La vraie sécurité ne se voit pas, elle se joue dans les coulisses. Or, les coulisses n'ont pas été renforcées depuis janvier. Tous les zozos tués ou arrêtés depuis le 13/11 étaient fichés, connus, et paraît-il, suivis... 

Le gouvernement a-t-il réellement "tout fait" pour éviter la récidive "Je suis Charlie" ? Est-ce que, d'une certaine façon, ils ne se gavent pas un peu de la peur, de manière à masquer les mauvais chiffres du chômage, et plus largement, cette absence de reprise de l'économie, promise depuis trois ans ?

Non, bien sûr. J'exagère. 

Allez, je reprends une tournée...

Voir les commentaires