Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 12 septembre, jour clé d'un nouvel espoir...

Publié le par Ombre Grise

Ouais, fallait trouver un autre jour que le 11/09, ça aurait fait mauvais genre !

N'empêche, le but de la CGT est tout de même de jeter un pavé dans la macron ! Je veux dire par là, déjouer les plans déjà bien construits, bien écrits, bien préparés du nouveau pouvoir en place, soi-disant plébiscité par la nation (avec le taux d'abstention qu'il convient et le taux de confiance associé) Bref ! Soyons démocrates, pour une fois. Les français ont élu un type. Qu'ils croient ou pas en son programme, ce dernier se propose, en toute ingénuité de l'appliquer. Ben merde ! On ne nous avait pas préparé à ça ! C'est vrai, quoi ! La plupart du temps, le type élu fait l'inverse de ce qu'il a promis, alors pourquoi pas maintenant ? 

Alors oui, Macron avait annoncé la couleur. Il avait déjà tout dit avant son élection. Ses élans de langage plutôt récents ne changent rien à l'affaire. Fainéants, cyniques, bref, cette engeance destructrice d'emplois, doit être ringardisée. C'est son discours depuis l'année dernière. Ne jouons pas les étonnés, pitié ! 

Faut-il tout approuver ? Je n'en sais rien. Moi, j'ai lâché l'affaire. J'étais pour Hamon, à son époque... il est mort, RIP mon pote, je le regrette, mais j'aimais bien tes idées sur l'avenir, qui n'aura rien de florissant, Macron ou pas Macron. Je suis pessimiste, mais le pouvoir des plus riches ne m'a jamais convaincu que les pauvres deviendraient moins pauvres. Désolé de ne pas être moderne.

Cette grève servira-t-elle à quelque chose ? C'est toute la question. Comment pouvons-nous contester un pouvoir soi-disant plébiscité par les urnes ? C'est difficile. On passe pour des réfractaires, des empêcheurs, des obstacles aux réformes "nécessaires" pour rendre notre belle nation compétitive au niveau international... Nous sommes peut-être de vieux débris anachroniques ayant peur de notre ombre, allez savoir... 

Je n'ai pas peur de l'avenir. Les lois à venir vont démonter un peu le droit du travail. Cela va se faire au bénéfice des patrons. Ok, j'attends de voir ce que ça va donner. S'il réussit à réduire le taux de chômage en maintenant le taux de pauvreté, je dirai banco. Pourquoi pas. Cela peut s'entendre. Je ne suis pas partisan de l'immobilisme. Je ne crois pas en Macron. Je n'y ai jamais cru, et je n'aurais jamais misé un cent sur son élection. Mais il est là. Et il se propose de faire plein de trucs qui foutent la trouille... n'étant pas une victime directe de ses projets, j'attends de voir... La grève du 12/09, je ne suis pas certain d'y participer à l'heure qu'il est (le samedi qui précède !) Rien ne me plaît dans les projets à venir. Mais bordel ! Le pays a voté pour ce type, a réduit les partis dits traditionnels au silence, justement pour avoir affaire à cette nouvelle démarche. Dois-je m'opposer juste par principe ou chercher à comprendre ? 

Je préfère la seconde option. Je serai neutre, en retrait, tant que je n'aurais rien compris à la démarche intrinsèque du nouveau pouvoir... 

Commenter cet article